Une fois qu’on a pris du recul, on se rend compte de détails qui nous semblaient insignifiants… Malheureusement aujourd’hui ils prennent toute leur importance. Je me souviens de cette époque. J’étais jeune, je venais d’arriver sur Paris. J’étais un peu désarmée, fauchée, et déprimée. Je m’inscris alors sur ce site qui sera notre point de rencontre. Après quelques soirées entre amis, j’apprends qu’il me qualifiait de « proie facile ».

Là où à l’époque, bien que n’appréciant pas l’expression, je n’y voyais qu’un côté chasseur/séducteur, je comprends aujourd’hui qu’il s’agissait en réalité de sa capacité à pouvoir me manipuler. Le champ lexical qui s’y associe me saute désormais aux yeux. « Je tire les ficelles », « Je manipule », « Je dirige la marionnette sociale… », « Tu es mon objet… ».

Le cygne que je suis s’est laissé faire, voulant suivre la horde de petits canards… Reste à savoir désormais : pourquoi me suis-je infligé ça durant toutes ces années ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *