Impossible de passer une journée sans faire cogiter ce cerveau, donc je cherche à l’occuper autant que possible. Je démultiplie les activités, à m’en fatiguer, à m’épuiser. C’est le seul moyen que j’ai trouvé pour le moment afin de sortir de ce schéma. M’occuper me fait passer le temps, et en même temps, cela me rend plus forte encore.

J’ai renoué ces dernières semaines avec ma curiosité naturelle. Je suis partie en voyage. Je me suis nourrie enfin du monde extérieur, combler ce vide en moi. C’est la meilleure manière d’y parvenir en attendant des jours plus sereins.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *