17, comme un rappel

Categories Non classé

Y’a des jours comme ça…

Prendre la décision d’arrêter car c’est creux, et le même jour obtenir un sacré retour en arrière. La proie facile dégagerait-elle une odeur, reniflable à des kilomètres à la ronde ? Permettant au prédateur de revenir et tenter de remettre un coup fatal ?

Quand tu passes des mois à te battre, à évoluer, à avancer, et qu’en une journée tout est à nouveau décisif, tu te demandes quand même s’il y a une justice parmi les étoiles qui veillent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *